Sulina


Gràce à Liviu Simioncencu, le photographe de Sulina, découvrez depuis la passerelle d'un navire de haute mer ce que voit le commandant de bord arrivant à Sulina...
 
altadata_15
Au temps de la Commission du Danube, l'activité maritime fut intense à Sulina. Découvrez dans cette galerie la Sulina d'autrefois.Toutes les photos proviennent de la collection personnelle de Liviu Simioncencu, qui est le photographe de Sulina. Vous trouverez son studio strada N°1, sur le quai le long du Danube.
 

Cimetière marin de Sulina

sulina_49Le cimetière marin, situé sur le chemin qui mène de la ville à la plage est une des attractions de la ville de Sulina et se présente comme un ensemble de trois cimetières : le cimetière chrétien où se retrouvent les orthodoxes et les orthodoxes de rite ancien (Lipovenes), le cimetière musulman et le cimetière hébreu.

 

 

Sulina mon amour, mein liebe,my love, dragostea mea

Teofil Mihailescu, architecte, photographe et peintre publie aussi régulièrement des billets d'humeur dans les revues roumaines. Voilà celui qu'il publia après un séjour à Sulina, en septembre 2009... Goûtez-le avec toute la poésie et la nostalgie qu'il recèle.

 

 

Les phares de Sulina

sulina_11La ville de Sulina compte quatre phares. Le premier, à l’intérieur de la ville est le plus ancien, le second sur le canal, dit phare de la rive gauche, celui de la rive sud et enfin, le grand phare, le seul en service aujourd’hui, situé au large, au bout de la digue, là où le Danube rencontre la mer. On surnomme parfois Sulina la „Ville aux quatre phares”.